Tourisme de Mémoire

Sous les feux de l'Histoire

Une terre empreinte de souvenirs

Aujourd'hui encore nous voyons les traces que le passé a laissé. Les paysages de la ville de Vitry-le-François et de ses alentours ont été pronfondément marqués par les conflits. De ville hôpital stratégique en 1914 à ville martyre en 1940, la cité rose a connu bien des tumultes. À l'aube de la libération, Vitry-le-François, exsangue fut rasée à 90%. La reconstruction fut longue, le patrimoine qui pouvait être restauré et sauvegardé l'a été. On peut encore aujourd'hui voir des monuments et bâtisses qui ont resisté aux bombardements parmi lesquels l'Hôtel de Ville avec la façade du Collège des garcons, la Collégiale Notre-Dame-de-L'Assomption, la Caisse d'Épargne ou encore la Poste.

1914-1918

Avec les commémorations du Centenaire 1914-1918, de nombreux projets ont été menés pour faire de Vitry-le-François et de ses alentours un territoire qui se souvient des sacrifices de ses aînés. 

Lieu incontournable de la région lorsque l'on parle de la Première Guerre Mondiale : le Mont Moret. Nous vous encourageons à vous rendre sur cette terre martyre pour vous imprégner des évenements qui ont pu se produire ici lors des premiers jours du conflit. Début septembre 1914, 5 jours durant, une bataille fait rage en ce lieu hautement stratégique, le bilan est de 10 000 morts et disparus. Aujourd'hui, un monument commémore ces lourdes pertes. De nombreux aménagements y ont été réalisés avec notamment l'installation d'une table d'orientation et d'un panneau d'information. Vous pouvez aussi vous poser pour pique-niquer car mine de rien, la vue est très appréciable.

À Vitry-le-François, nous avons créé un parcours de mémoire pour toutes les personnes désireuses de connaître le rôle clé de la ville dans la prise en charge et l'évacuation des soldats blessés mais aussi dans les prises de décisions militaires puisque le Général Joffre y avait installé son QG.

Télécharger le parcours

Enfin, pour les plus curieux, nous avons rédigé en partenariat avec des historiens locaux un livre "Le Pays Vitryat au Coeur de la Grande Guerre". Celui-ci est en vente au Bureau d'Information Touristique.

Rechercher un ancêtre

Vitry-le-François abrite une Nécropole nationale qui compte 1 809 tombes individuelles. Si l'un de vos aïeux, mort pour la France, a combattu dans le secteur, il est possible que sa tombe se trouve à Vitry-le-François.  Le site Mémoire des Hommes vous aidera certainement dans vos recherches. Aussi, l'application du Souvenir Français, MemoiredHomme vous permet de géolocaliser les sépultures. Elle est disponible sur iOS et Android.

 

 

Pourquoi la cité rose ? Après la Seconde Guerre Mondiale, la cité vitryate est en ruines. Toulouse, alors nommée « Ville rose » devient la marraine de guerre de Vitry-le-François et aide les vitryats à reconstruire leur ville. Depuis lors, Vitry-le-François est appelée « la cité rose ».