Le Pygargue à queue blanche

Haliaeetus albicilla

Caractéristiques et description du Pygargue à queue blanche

Le Pygargue à queue blanche, du nom latin « Haliaeetus albicilla », est un très grand rapace aux longues ailes et larges. D'une envergure pouvant atteindre 2.40 mètres, il est reconnaissable de loin de par sa taille et son attitude.

L'adulte a la tête brun-jaunâtre, le bec jaune bien marqué et la queue blanche parfois tachetée de brun en bout.

Les jeunes ont le bec gris et noir et la tête sombre, de la même couleur brun-foncé que le reste du plumage. La queue est plus longue que l'adulte mais marquée par une alternance de noir majoritaire avec le centre des plumes blanc.

De face, la silhouette est assez plane mais avec son vol "ramé" et de longues séries de calmes, le Pygargue a une trajectoire typiquement modifiée par de brusques et légères ascensions et descentes.

Habitat (Biotope) du Pygargue à queue blanche

Le Pygargue à queue blanche est un oiseau vivant habituellement près des côtes et des grands lacs, où il trouve sa nourriture constituée essentiellement de poissons et d'oiseaux aquatiques, de charognes et de déchets de poissons. Sa présence est surtout en Norvège où il est commun localement et en Pologne lors de la migration, et quelques incursions de plus en plus répétées en hiver en France.

Comportement du Pygargue à queue blanche

Le Pygargue à queue blanche est un grand prédateur. Souvent, sa présence est révélée par l'envol massif de petits oiseaux aquatiques tels que les Sarcelles d'hiver ou les Foulques macroules qu'il n'hésite pas à attaquer pour se nourrir.

D'autres oiseaux préfèrent le harceler pour le chasser de leur secteur, telles que les Corneilles noires, les Sternes pierregarin ou les Mouettes rieuses.

C'est un chasseur patient qui poursuivra sa proie jusqu'à son épuisement, lui tombant dessus et la saisissant dans ses puissantes serres. Il n'hésitera pas à trainer sa proie au bord s'il n'arrive pas à s'envoler avec.

Reproduction du Pygargue à queue blanche

Le Pygargue à queue blanche n'atteint la maturité sexuelle qu'à l'âge de 5 ans. Les couples paradent en de grand vols planés à plus de 200m de haut.

Le nid, très volumineux, est fait à la cime d'un arbre et il est souvent réutilisé quand le couple n'est pas dérangé.

Un premier cas de nidification a eu lieu en 2019 au Lac du Der et l'unique jeune est resté tout l'hiver avec les parents sur place.

La ponte comporte entre 3 et 5 oeufs qui mettront près de 45 jours à incuber.

Les juvéniles s'envolent au bout de 2 mois et demi et apprennent à chasser en observant les parents.

Cris / Voix du Pygargue à queue blanche

Le Pygargue à queue blanche est habituellement silencieux en dehors de la période de nidification. Son cri, surtout à proximité du nid, est une série de jappements aigus rappelant un peu le cri territorial du Pic noir.

Le mâle émet un cri plus aigu "kli-kli-kli-kli...". Un "kleck" d'alarme, plus grave et rude est parfois répété lentement.