-A +A

La Route des Eglises à pans de bois

Un patrimoine unique en France à quelques pas du Lac du Der en Champagne

Un patrimoine d'exception

La route des Églises à Pans de bois et des vitraux du XVIè siècle est un itinéraire qui recèle de joyaux architecturaux…  Suivez-nous !

Qui aurait pu croire, que niché au sud du Lac du Der, se trouvait une quinzaine de villages possédant en leur sein des trésors patrimoniaux, qui ont pour certains plus de 400 ans. C’est au milieu de cette campagne calme que se trouve en effet des églises peu communes qui flattent l’oeil du passant ou du visiteur. N’hésitez d’ailleurs pas à pousser leur porte, elles sont toutes ouvertes !

Les églises à pans de bois

Ces édifices s’apprécient, aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. Nous vous invitons d’ailleurs à y pénétrer pour vous imprégner d’une ambiance à la fois mystique et brute. Brute parce que la particularité de ces églises est le choix des matériaux. Le bois prédomine, quoi de plus impressionnant que de voir ces poutres et charpentes massives soutenir durant tant d’années ces lieux. L’odeur du chêne vieilli par le temps viendra sans aucun doute flirter avec vos narines et vous rappeler quelques souvenirs dissimulés ça et là dans votre esprit telle une madeleine de Proust. Au final, le plus étonnant, ce sont sans doute ces décors pittoresques qui n’occultent pas la fonction religieuse et cultuelle des lieux.

Les églises à vitraux remarquables

Ici, point question de bois. C’est bien la pierre le matériau primaire. Néanmoins, on apprécie là un travail d’orfèvre et de haute précision : l’art du vitrail.

C’est bien cela qui attire notre oeil quand on pénètre les lieux, certains datent du XVIè siècle ! On se perdrait presque à observer continuellement ces oeuvres nobles d’artisans vitraillistes pour en relever chaque détail. Les couleurs rutilantes ne cessent de chatoyer notre regard. L’oeil du photographe sera aussi attiré pour immortaliser ce patrimoine et se laisser surprendre par cet exercice amusant plein de contrastes.

L’église de Nuisement-aux-Bois

Cette église à pans de bois est particulière. Située au nord du lac, au sein du Village-Musée du Der de Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement, c’est en fait un vestige du passé, pièce maîtresse du musée.

Jadis, en place au sein du village de Nuisement-aux-Bois, elle a été démontée lorsque le village a été immergé pour permettre la construction du Lac du Der.

Pour tout savoir de l'histoire des villages immergés, une petite visite à l'incontournable Village-Musée du Der s'impose !

Vous êtes maintenant prêt à emprunter la Route des Églises à Pans de bois et des Vitraux du XVIe. Que ce soit en voiture ou à vélo, plongez dans cette aventure pleine d’histoire et d’émotion.

Je découvre l'itinéraire maintenant !

Pratique : Vous avez peu de temps devant vous ?
Une petite heure tout au plus ? Pas d'inquiétude, vous pouvez très bien visiter un seul de ces édifices. Croyez-nous, le charme aura quand même le temps d'opérer !
Dans une architecture dite à pans de bois, les pans de bois constituent la structure du bâtiment. Ils peuvent être cachés ou apparents aussi bien en façade qu’en intérieur. Le remplissage de ces pans de bois est souvent constitué de torchis pour assurer l’isolation thermique. Les avantages des constructions en pans de bois sont multiples. Modulables et transformables, les structures peuvent être facilement démontées et remontées.

3 questions à Jean-Marie Routier

Association des Amis d'Outines et son église

Pourquoi faut-il découvrir l'itinéraire des églises à pans de bois et vitraux du XVIème siècle ?
"Faire le choix de l’Itinéraire des églises à pans de bois, c’est offrir aux visiteurs la possibilité de découvrir le Pays du Der autrement, notamment par la richesse que constitue cette architecture que l’on retrouve dans les églises mais aussi dans les maisons, fermes à cour carrée, pigeonniers, granges que constitue cet ensemble original de constructions en pans de bois.
C’est aussi la reconnaissance du savoir faire des Maîtres Verriers de Troyes qui au XVIème siècle ont réalisé la plupart des vitraux que le visiteur découvrira."

Pourquoi cette architecture à pans de bois ?
"C’était avant tout une question de matériaux disponibles, de coût et de rapidité de construction. En effet, la plupart des maisons étaient faites à pans de bois, la seule ressource de la région du Der disponible étant le chêne (Dervos en langue celtique), lorsqu’il a fallu construire des édifices « imposants » comme les églises, la raison principale de l'utilisation des pans de bois a été une question d'économie et de rapidité d'élévation."

Pourquoi ces villages ont décidé de conserver une église en bois ?
"Certains historiens laissent entendre que c’étaient des constructions provisoires, comme à Vitry-le-François, où l'église a d'abord été construite en pans de bois avant d'être remplacée par l’église actuelle ou dans d’autres villages où la population s’est toujours opposée à son remplacement comme ici à Outines. Mais il est reconnu aujourd'hui que certaines de ces églises n'ont pas été considérées à leur construction comme édifice provisoire, mais que le pan de bois a été utilisé à des fins d'esthétique et dans l'optique d'une utilisation sur la durée."