-A +A

La Fonte d'Art

La Fonte d’Art en Haute-Marne : on y croit dur comme fer !

La Fonte Ornementale, qu'est-ce donc ?

L'art de fabriquer des objets et des ornements visibles au quotidien...

Grâce à ses richesses naturelles telles que l’eau, le bois et le minerai de fer, la Haute-Marne a connu un important développement de son industrie métallurgique au XIXème siècle, et notamment celui de la Fonte d’Art. C'est à Saint-Dizier qu'était fixé le cours du fer en France à cette époque.

Vous êtes-vous déjà demandé comment étaient fabriqués ces statues, ce banc, cette fontaine, qui font partie de notre paysage quotidien ?

Comment ça marche ?

Le moulage

Tout d’abord : le moulage qui consiste à prendre l’empreinte d’un modèle qui a la forme de l’objet que l’on veut produire.

Et pour s’imprégner de ce travail rien de mieux qu’un tour au Paradis, situé à peine à une petite demi-heure de Saint-Dizier, à Sommevoire.

Le Paradis est peuplé de moules en plâtre représentant des statues d’ordre religieux, issus de la collection Durenne. Cet endroit envoûtant, insolite et presque mystique, est animé par l’association Les Compagnons de St Pierre qui bien sûr détient les clés du lieu.

La coulée de fonte

Ensuite vient la coulée de fonte dans ce moule. Et c’est à Metallurgic Park, à Dommartin-le-Franc que se poursuit notre découverte. Ici on vous explique tout : de l’exploitation du minerai de fer à la coulée de la fonte.

Du haut-fourneau de 1834, aux métiers de demain, l'épopée de la Fonte d'Art est présentée de manière pédagogique. Des coulées de fonte, ou des ateliers pour les enfants sont régulièrement proposés. Quelle fierté de repartir avec une médaille qu'on a moulée soi-même !

Un riche patrimoine local pour en témoigner

Notre parcours continue en longeant la vallée de la Blaise et son paysage vallonné, qui témoignent de ce passé métallurgique avec les maisons de maîtres de forges à Allichamps, l’habitat ouvrier de Brousseval, une roue à aube (1890) à Montreuil-sur-Blaise, le parc des Promenades à Wassy...

Cette richesse patrimoniale rayonne à travers le monde. Ici elle est particulièrement visible dans les rues de Saint-Dizier avec des balcons signés Hector Guimard, artisan majeur de l’Art Nouveau, une fontaine Wallace ou du mobilier urbain issus des fonderies locales.

Une étape au musée municipal permet d'ailleurs d’apprécier une collection « Guimard » remarquable, avec des objets du quotidien.

De nombreuses œuvres ornent les rues du monde entier comme les entrées du métro à Paris, la Fontaine des Girondins à Bordeaux, mais aussi des pièces du tunnel sous la Manche, ou du Viaduc de Millau ou encore dans les rues de Rio, Alger ou Québec par exemple.

3 questions à Elisabeth Robert-Dehault

Présidente de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine métallurgique de Haute-Marne

Pourquoi la Fonte d'Art est-elle un patrimoine si présent dans la région ?
Au XIXe siècle, la Haute-Marne abritait les plus importantes fonderies d’art de France.
Elles ont édité en série des milliers de modèles en fonte qui ornent la France et le monde
mais également des monuments remarquables
”.

Quels sont les monuments les plus emblématiques issus des fonderies nord haut-marnaises ?
Les quatre chevaux ailés en bronze doré du pont Alexandre III, les entrées de métro Art
nouveau de Guimard, les fontaine Wallace et à Saint-Dizier, le Monument du siège de
1544
”.

Quels sont les incontournables à découvrir tout le long de la route de la Fonte d'Art ?
“Dommartin-le-Franc : Metallurgic Park et le Conservatoire des arts de la métallurgie,
Sommevoire : le Paradis Durenne, Montreuil-sur-Blaise : roue à aubes du XIXe siècle,
Vecqueville : haut-fourneau de 1866, minières de Poissons, Saint-Dizier : musée et circuit
Guimard
”.

Les parents aiment
la découverte du processus de fabrication d'une oeuvre en fonte.

Les enfants adorent
repartir avec une médaille qu'ils ont moulée eux-mêmes à Metallurgic Park.