-A +A

4 lieux stratégiques pour voir les grues

Pouvoir les observer et aux meilleurs endroits

On vous donne quelques coins où c'est idéal !

La Grue cendrée est un oiseau farouche qui ne se laisse pas approcher. D'ailleurs, il est préférable de ne pas le faire pour éviter de l'effaroucher.

Aussi, quelques lieux sont adaptés pour vous faciliter son observation tout en respectant les règles de base.

Le site de Chantecoq

Doté d'un observatoire pour être à l'abri, vous pourrez voir à perte de vue toute l'étendue du lac où se reposent les Grues cendrées avant le lever du jour. Ce site est le plus fréquenté car il permet d'assister à ce spectacle naturel où la majorité de ces grands volatiles décollent et passent au-dessus. Et pour les plus férus de photographie, le soleil se lève en face, permettant d'obtenir de très beaux clichés.

Localiser le site de Chantecoq


 

Le port de Nuisement

Situé au nord du Lac du Der, le port de Nuisement offre une vue très large sur le sud du lac et permet d'observer facilement les groupes arrivant du nord et ceux qui partent du lac le matin pour se rendre dans les champs au nord-est. De grands bancs de vases, véritables dortoirs pour les Grues cendrées, sont présents devant le port et vous donnent de beaux moments à l'envol.

Se rendre au port de Nuisement


 

La digue de Giffaumont-Champaubert

Située au sud-est du Lac du Der, la digue de Giffaumont-Champaubert est en plein sur le trajet d'envol lors du lever des Grues cendrées au petit matin. Lieu d'observation très apprécié des visiteurs et des passionnés, c'est un des meilleurs points stratégiques pour s'en mettre plein les yeux !

Observer de la digue de Giffaumont


 

La Ferme aux Grues

Au nord-ouest du lac, près de Saint-Rémy-en-Bouzemont, un ancien corps de ferme a été en partie modifié en 1990 pour en faire un grand observatoire. Il permet, pendant la saison d'agrainage (épandage de différents types de grains bios dans un champ situé en face) de mi-février à mi-mars, d'observer les grues à une distance respectable pendant qu'elles se nourrissent.

Les Grues cendrées y sont nourries, réduisant ainsi l'impact sur les semis des agriculteurs de la région...

Rendez-vous à la Ferme aux Grues

Petits rappels pour l'observation des Grues cendrées

Il est indispensable de ne pas déranger ces oiseaux très farouches. Le dérangement perturbe les groupes, empêche les oiseaux de se nourrir correctement et de reconstituer leurs réserves à une période où ils en ont grand besoin.
Ne tentez pas d’approcher un groupe de grues. Ces oiseaux sont toujours en alerte. Si un intrus s’approche trop d’elles, tous les individus vont dresser la tête en même temps : c’est le signal de l’envol.
Le meilleur poste d’observation reste la voiture que les grues ont appris à ne pas craindre. Une exception à cette règle: les observatoires et les digues des grands lacs de Champagne-Ardenne. Bien entendu, il ne faut pas sortir de son véhicule sous peine d’effaroucher toutes les grues présentes, même à une grande distance (plus de 300 mètres).
Restez sur la voie publique. Les chemins agricoles sont privés et le passage de véhicules abîme le sol sans compter le risque de rester embourbé.
Même si vous êtes dans un endroit favorable (observatoire ou digue sur les grands lacs de Champagne), évitez les cris, les exclamations et les photos au flash.